Travel

Direction BALI

3 septembre 2021

Direction BALI

En septembre 2019, nous nous sommes envolés pour BALI. Notre premier grand voyage à l’autre bout du monde. J’avais très envie de découvrir l’Indonésie et Bali est l’île la plus connue. Nous sommes restés une semaine sur place, et avons séjourné dans deux villes.

SEMINYAK

Nous sommes arrivés le soir, 23h il me semble à l’aéroport de DENPASAR. Entre le récupération des bagages, le passage de la douane nous avons passé plus d’une heure à l’aéroport. Il y avait énormément de monde, peut de guichets et d’un point de vu administratif c’était le flou artistique. Nous devions remplir un document sur la durée du séjour, le motif etc.. Le document ne nous a pas été remis pendant le vol, du coup nous avons du remplir ce document à l’aéroport, je vous laisse imaginer l’attente : plusieurs centaines de personnes VS une dizaine de stylos. Une fois sortie, nous avons pris un taxi, que nous avions réservé au préalable. Le trajet a duré une vingtaine de minutes pour rejoindre notre hôtel dans la ville de Seminyak. La conduite est assez sportive. Nous arrivons entiers à notre hôtel, une odeur d’encens embaume les rues. L’hôtel est magnifique il s’agit du LLOYD’S

La nourriture de l’hôtel est à tomber. Que ce soit pour le petit déjeuner ou les repas c’est une dinguerie. Nous avons adoré. En revanche l’hôtel est très bruyant, dans les chambres on entends absolument tout. La ville de Seminyak est réputée festive, alors les clients rentrant de boites ne font pas spécialement attention. Le personnel est d’une gentillesse incroyable, comme tous les indonésiens que nous avons rencontrés d’ailleurs. L’hôtel est très bien situé : à quelques minutes du bord de mer.

Le bord de mer est magnifique, la plage de sable a perte de vue, avec des hôtels, des restaurants. Des joggers, des surfeurs, des personnes pratiquant le yoga, des enfants. Il fait chaud, on se promène c’est fort agréable. Par contre e gros point noir pour moi c’est les « taxis ». Il faut savoir que quand on se promène, on est abordés toutes les 2 minutes par les taxis voitures/scooter. C’est épuisant, de répéter « non » inlassablement.

Nous mangeons dans des supers restaurants. Notamment le MOONLITE , un rooftop incroyable, pour assister au coucher de soleil. Nourriture délicieuse, un prix un peu élevé mais pas exorbitant non plus.

Afin de découvrir l’île comme il se doit, nous avons opté pour un guide parlant français via le site BALISOLO. Et je pense que c’est indispensable. Nous sommes tombés sur un guide incroyable, d’une gentillesse rare et il connait l’île comme sa poche WAYAN SUARTAMA, je vous le conseil vraiment. Nous avons fait le choix de passer deux jours avec lui. Il vient nous chercher à l’hôtel, il prépare le programme avant en fonction de nos envies, et nous ramène le soir à l’hôtel.

Pour notre troisième jour sur l’ile, il vient donc nous chercher, le programme est : assister a la danse du barong dans le village de Butabulan. Puis direction les rizières de tegalalang. Pour finir au Mont Batur. 

Après cette première journée d’excusions, notre merveilleux guide, nous dépose à notre nouvel hôtel, situé à Sanur.

SANUR

Nous avions réservé pour 4 nuits, dans le magnifique hôtel OASIS LAGOON. Encore une fois la nourriture est excellente, buffet du petit déjeuner ou bien au restaurant de l’hôtel. Nous avons testé un massage d’une heure qui était extraordinaire. Les piscines (il y en a 2) sont grandes et fraiches mais vu les température ce n’est pas dérangeant. Le seul bémol est encore une fois le bruit dans l’hôtel.

Le jour suivant, c’était une journée « tranquille » surtout pour moi, car Benjamin lui devait courir le marathon de Bali. avec un départ à 5h, si mes souvenirs sont bons, quand les températures sont encore supportables. L’après midi c’était sieste au bord de la piscine. Le lendemain nous avions une nouvelle journée en compagnie de WAYAN. Le programme était cette fois: temple de lempuyang, le temple Tirta Gangga, le marais salin de kusamba et dégustation de thé et café Luwak à Ubud.

Nous avons trouvé les paysages vraiment magnifiques. Le gros point négatif qui nous ont un peu fait fuir c’est le monde. Notamment aux endroits connu des réseaux sociaux (gate of heaven etc…) les gens font la queue pendant des heures (entre 1h30 et 2h30) pour une simple photo. C’est assez hallucinant et dérangeant. Nous avions demandé à notre guide de nous trouver des alternatives. Il nous a ainsi fait découvrir des temples très peu fréquentés, nous a expliqué les traditions bâlinoises et l’importance de la famille. j’ai un profond respect pour cette culture. Le tourisme représente une majeur partie des revenus, mais leur traditions et coutumes restent les mêmes.

Le lendemain nous repartirons en fin d ‘après-midi, le cœur un peu serré.


Written by:



Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.